Les inscriptions au concours de contrôleur programmeur des Finances publiques sont ouvertes jusqu'au 22 février. Inscription en ligne ici

Qui mieux que vous pour nous rejoindre ?

Écoresponsabilité

26 avril 2023

Travailler aux Finances publiques, c'est prendre en compte au quotidien la démarche ÉcoFiP de renforcement des services publics écoresponsables, dans la conduite de nos missions et notre manière de les exercer. Concrètement ? Commande publique, gestion des bâtiments, des fluides, des biens mobiliers, mobilité des agents… les actions concrètes sont nombreuses.

L'engagement écoresponsable des Finances publiques

Lancée en 2020 dans le prolongement du plan ministériel "Bercy Vert", la démarche écoresponsable ÉcoFiP vise à rendre la DGFiP exemplaire dans son action contre le réchauffement climatique et en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Notre enjeu : contribuer à l'objectif de neutralité carbone que la France devra atteindre en 2050.

La démarche ministérielle "Bercy Vert"

Construite autour des 20 engagements interministériels "Services Publics Écoresponsables, cette démarche visa à accélérer la transition écologique du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Elle vise également à fédérer tous les agents autour d'objectifs communs et à susciter des initiatives innovantes partout sur le territoire. Le but est d'adopter collectivement et durablement des comportements écoresponsables.

De nombreux travaux de rénovation énergétique ont été lancés comme l'installation d'ampoules LED, de détecteurs de présence et la réduction de l'éclairage nocturne des bâtiments. D'autres travaux sont prévus comme le remplacement d'ici 2029 de toutes les chaudières au fioul des bâtiments des services déconcentrés, mais également plusieurs projets d'infrastructures basées sur les énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques, géothermie).

Par la mise en place du forfait mobilité durable destiné à encourager l'usage du vélo ou du covoiturage dans les déplacements domicile-travail, ou encore l'achat de véhicules électriques ou hybrides rechargeables.

Un réseau ministériel d'acheteurs responsables permet de sensibiliser aux enjeux de l'achat public durable et de partager les bonnes pratiques telles que l'utilisation du papier recyclé ou issu des forêts gérées durablement.

Le plan ministériel pour un numérique écoresponsable mis en œuvre en 2022 est structuré en six axes :

  • développer les achats durables de matériels informatiques,
  • optimiser les phases d'usage et de fin de vie des matériels,
  • réduire la consommation d'énergie des salles serveurs et des centres de données,
  • favoriser l'écoconception des services numériques,
  • sensibiliser les agents,
  • former les agents.

Les principes de l'économie circulaire sont appliqués et un soutien à l'économie sociale et solidaire (ESS) est instauré. Ainsi, 60 % des dons réalisés sur le site www.dons.encheres-domaine.gouv.fr viennent des services du ministère (dons de biens mobiliers à d'autres services, aux collectivités locales, ou à des associations).

Le tri sélectif des déchets constitue un axe essentiel de la démarche Bercy Vert, en administration centrale comme dans les services déconcentrés. De multiples initiatives locales pour la collecte du papier en vue de son recyclage ou la collecte des bio-déchets ont également été mises en place.

Les produits phytosanitaires sont progressivement abandonnés et remplacés par des produits éco-labellisés.

Depuis 2020, plusieurs chantiers de végétalisation ont été réalisés sur les sites d'administration centrale mais également dans le réseau comme la création de jardins, d'éco-pâturages ou encore la végétalisation de toits-terrasses.

Les semaines européennes du développement durable constituent un temps fort annuel de sensibilisation et de mobilisation des agents avec l'organisation d'ateliers ou de tables-rondes et par des actions thématiques comme les journées « vélo ».

Des réalisations concrètes partout sur le territoire

Le bilan des émissions de gaz à effet de serre

La DGFiP, en tant que service central de l’État, a l’obligation de réaliser un Bilan des émissions des gaz à effet de serre (BeGES) tous les trois ans (article L.229-25 du Code de l’environnement).
En plus de son BeGES, la DGFiP a fait le choix d’analyser les données à l’échelle de chaque direction pour que chacun ait une vision de son propre bilan et d’inclure, au delà des postes obligatoires (consommation d’énergies fossiles ou d’électricité liée directement à nos activités), les émissions indirectes relatives aux déplacements domicile-travail des agents et aux achats.

Logo mobilité

De nombreuses actions mises en place  :

  • Nouveau Réseau de Proximité : 415 bâtiments en moins soit plus de 3% de la surface
  • Télétravail : baisse de 25 % des déplacements domicile-travail et des émissions de CO2
  • Évolution informatique : remplacement massif des postes fixes par des ordinateurs portables, développement de la dématérialisation...
  • Mise en place de dispositifs destinés à favoriser l’écoresponsabilité : budget participatif, fonds pour l'amélioration du cadre de vie au travail des agents